10 différences au travail entre l’Angleterre et la France

10 différences au travail entre la France et l'Angleterre
10 différences au travail entre la France et l'Angleterre

Le style vestimentaire, les congés payés, le CE, le droit à l’image… Découvrez les différences professionnelles entre la France et l’Angleterre !

C’est l’été, il fait beau, tout le monde parle de vacances sauf, sauf… les blogueurs expatriés ! Et oui pour le rendez-vous du mois de juillet des #HistoiresExpatriées, Hélène – la marraine et blogueuse pour A French in Mexico – a choisi comme thème : la vie professionelle !

C’est difficile de parler de travail en Angleterre car je n’ai qu’une seule expérience professionnelle. J’ai travaillé pendant plus de deux ans dans une école de langue et maintenant je suis à mon compte – j’ai monté mon agence de séjour linguistique. Cependant, je souhaitais quand même participer à ce rendez-vous pour partager avec vous les 10 différences professionnelles entre l’Angleterre et la France que j’ai pu remarquer !

1- Le short name des Anglais

En Angleterre, on utilise énormément les surnoms des personnes. Le vrai prénom de Kate Middleton est Catherine mais personne ne l’appelle ainsi. Dans le monde l’entreprise c’est pareil. Les Anglais utilisent leurs « short names » au travail. Ne soyez pas surpris de recevoir un email de la part d’Ellie, Rob, Dave, Jenny, Vicki, Will, ou Walt…

2- L’email au ton anglais

J’en viens à la seconde différence. Ici, on ne commence pas un email par « Cher Monsieur » – « Dear Mr. Smith ». Je le faisais dans mes premiers échanges d’email et on m’a vite fait comprendre que ce n’était pas adapté. Même si on ne connaît pas son interlocuteur on l’appelle par son prénom ou son surnom. Les emails commencent donc par « Dear Kat » ou encore « Hi Kat ».

3- Le « You » pour tous

D’ailleurs, certes le vouvoiement n’existe pas en Angleterre mais j’ai toujours l’impression que le « you » est en fait un tutoiement même quand on s’adresse à son chef. Il n’y a pas de distances hiérarchique ici. Encore une fois, on évite trop formalités et on simplifie les échanges !

4- Le style vestimentaire à l’anglaise

Je continue sur ce sujet pour parler du style vestimentaire des Anglais au travail. La plupart des entreprises fournissent un polo, un t-shirt, un badge… pour « unifier » leur équipe. Pendant les pauses du midi, on peut tout de suite voir qui travaille pour qui 😉

Cependant, on peut tout à fait assumer son style au travail. Tatouage, cheveux de couleurs, chaussures excentriques… tout est possible en Angleterre !

5- Les réunions commencent vraiment à l’heure !

Moi qui avais pris la mauvaise habitude d’arriver en retard en réunion – parce que je savais qu’il y aurait toujours des retardataires – j’ai vite arrêté car c’est très mal vu ! Si la réunion commence à 10h, c’est 10h (même parfois un peu avant) dans le bureau avec son thé ou café et on ne ressort pas ! De toute façon vous n’aurez pas d’excuses, vos collègues seront à l’heure.

6- Le repas express

Les Français sont toujours un peu frustrés en Angleterre car la pause du midi est non seulement courte mais également peu conviviale. Les Anglais vont chercher leur repas au magasin du coin ou chez Greggs – repas qui consiste en un sandwich triangle, un paquet de chips et un soda et le mangent sur le pouce au bureau ! Parfois même sur le chemin. Quand ils rentrent de leur pause déjeuner ils préparent un thé et retournent au travail.

7- Quatre semaines de congés payés

En Angleterre on a que 4 semaines de congés payés – contre 5 en France. On a également 8 jours fériés – contre 11 en France. Les RTT n’existent pas. Cependant les horaires sont plus cools.

8- On commence plus tôt pour finir plus tôt

A Portsmouth où je vis, les entreprises ont tendance à aménager les horaires de employés pour les laisser finir tôt. Il n’est pas rare de voir des horaires de travail entre 8h et 16h, parfois jusqu’à 17h pour avoir le vendredi après-midi libre !

9- Le CE n’existe pas

En Angleterre on oublie les tickets restau, les remboursements des activités sportives et culturelles par le Comité d’Entreprise, … car tout ça n’existe pas. D’ailleurs à chaque fois que j’explique le concept du CE à des Anglais ils sont toujours surpris !

10- Le droit à l’image n’existe pas non plus !

En France, toute personne physique a le droit de disposer de son image, c’est-à-dire d’autoriser ou non la diffusion des images (photo ou vidéo) sur lesquelles elle figure. Les entreprises françaises font signer des documents pour autoriser la diffusion de photos de leurs employés sur les réseaux sociaux par exemple. En Angleterre, on ne signe rien du tout car la notion de « droit à l’image » n’existe pas.

D’ailleurs si certains d’entre vous souhaitent trouver un emploi en Angleterre, j’ai écrit un article plus complet sur le sujet pour le site France Expat.

#HistoiresExpatriées c’est le rendez-vous des blogueurs expatriés initié par Lucie d’occhiodilucie expatriée en Italie.

(6 commentaires)

  1. J’ai toujours travaillé en Angleterre donc je ne peux pas comparer à la France, mais il y a un truc qui m’intrigue: la pause déjeuner. Elle dure combien de temps en France? Parce qu’ici on a quand même une heure et perso dans toutes les boîtes où je suis passée on avait une cuisine avec des tables où on pouvait s’asseoir et les jours de beau temps, on se posait au parc en prenant quelques liberté avec les 60 minutes de pause.

    1. Une heure c’est bien. Ici j’avais que 30 minutes. En France on a 1h minimum. On peut aller jusqu’à 2h surtout si on va dans un resto dans le quartier de l’entreprise. À Paris ça se fait énormément. Moi aussi j’avais des tables avec micro-onde mais j’étais souvent seule dans cette salle. Lol. Ça doit vraiment dépendre des habitudes et des ambiances des entreprises !

      1. On a aussi le lunch avec les collègues où on regarde pas trop la montre. Je suis passée dans 6 entreprises en Angleterre et j’ai toujours eu 1h de pause. Dans ma dernière boîte, la HR manager insistait à fond pour qu’on prenne notre pause et qu’on aille faire un tour dehors. On est pas payé pendant cette heure donc autant la prendre. Après c’est peut-être spécifique à l’industrie.

  2. Je retrouve tout ce dont j’ai pu faire l’expérience dans ton article et c’est cool de voir qu’on est comprise haha. Juste une chose change, j’avais le droit à la cantine, donc j’ai échappé au sandwich triangle MAIS même au restaurant, les anglais sont super rapides, quand je m’installe je vois parfois des tables à côté de moi changer deux voire trois fois quand j’ai à peine fini mon plat!
    https://maevasmapamundi.com

  3. Pour avoir travaillé au Pays de Galles et en Irlande je comprends ce que tu veux dire. Les réunions qui commencent à l’heure car tout le monde s’est préparé 5 minutes à l’avance, les badges colorés pour les différentes équipes. De très bons souvenirs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visa et formalités administratives

Oui, à partir de janvier 2021, ce sera obligatoire.

Il s’agit d’un visa à points. Il vous faudra un sponsor, c’est à dire une entreprise qui participera à votre processus de demande de visa après une promesse d’embauche. Il ne sera plus possible de chercher un emploi offrant le revenu minimum (serveur par exemple.) Le visa travail privilégiera les employés qualifiés avec un revenu supérieur ou égal à 20,480£ par an. 50 points minimum sont obligatoires afin d’immigrer en Grande Bretagne. Ces points essentiels correspondent à :

  • Une offre d’emploi par un sponsor habilité : 20 points
  • Un poste qualifié : 20 points
  • Niveau B1 en anglais au minimum (niveau intermédiaire) : 10 points

Il est possible de comptabiliser plus de points en fonction d’une grille salariale, du domaine et de votre niveau d’études. Les frais de visa varient en fonction de la durée de celui-ci et du futur poste occupé. Pour les cas particuliers, merci de vous référer au site officiel.

Load More

© Copyright 2018-2020. English Language Immersion, spécialiste du séjour linguistique en immersion au Royaume-Uni.
Agence immatriculée au RCS de Toulon - 821 397 023. Formerly registered in England No. 99338 49280. Tous droits réservés.

Lisez notre politique de confidentialité